Dernières chroniques

                          

06/02/2016

Entre deux feux, tome 1: Les chuchoteurs de Tiffany Schneuwly


"Eurielle est une jeune fille de vingt ans, discrète et de nature très solitaire. Malgré le fait que sa vie soit plutôt calme et banale, elle savoure l'autonomie qu'elle a pu acquérir grâce à des parents peu présents qui ne souhaitaient pas avoir d'enfant.
Elle voit cependant les barrières qu'elle a dressées autour d'elle se fragiliser lorsqu'elle rencontre deux étranges personnages qu'elle semble être la seule à voir. Malgré tous les efforts qu'elle fait pour se persuader que ces deux êtres sont le simple fruit de son imagination, la réalité la rattrape lorsqu'elle subit un accident et se retrouve propulsée dans un autre monde, le Royaume des Anges, auquel elle ne semble pas si étrangère. Eurielle va alors devoir trouver sa place entre ces deux mondes qui semble dépendre d'elle."
Je remercie les éditions Anyway pour ce Service Presse et en profite pour les féliciter de cette splendide couverture!

Entre deux feux est un tout petit roman d'environ 160 pages qui se lit du coup en quelques heures à peine. Divertissant, il m'a permis de m'évader dans l'univers angélique que l'auteur à créé.
L'écriture de Tiffany Schneuwly est belle, le plaisir de lire un livre écrit en français et non traduit, simple mais plutôt riche.


C'est un roman que je classerai plutôt au rayon jeunesse, j'ai eu l'impression de lire le rêve d'une petite fille: des anges magnifiques, un royaumes extraordinaires, un bal,... C'était plutôt touchant et ça m'a émue par moment.
Même si le thème des anges est classique, ainsi que la guerre entre le bien et le mal, j'ai trouvé l'idée des consciences intéressantes, et l'auteur soulève le sujet de la nature violente des humains.

Mon problème, est toujours le même avec les romans aussi petits: tout se passe trop vite et manque d'approfondissement, de détails... L'auteur à une très belle écriture, même si au cours des premiers chapitres on sent encore quelques hésitations de tournure de phrase, elle jongle plutôt bien avec la langue française et son histoire est émouvante. Mais elle pourrait l'être tellement plus, en insistant sur le caractère des personnages, sur la description des lieux, en faisant durer les scènes.

Je lirais la suite avec plaisir, parce que malgré le nombre de pages, on s'attache vite à Eurielle et j'ai envie de savoir ce qu'elle va devenir...


http://mon-irreel.blogspot.com/2015/10/challenge-des-52-semaines-theme-sfff.html
8/156

1 commentaire: