Dernières chroniques

                          

20/09/2015

Chroniques lunaires, tome 1: Cinder de Marissa Meyer


New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.


Cela faisait de nombreux mois que je me tâtais de lire cette saga, j'ai d'abord attendu que tous les tomes soient sortis et puis quand j'ai vu que la saga était disponible à la médiathèque j'ai tout de suite sauté dessus! J'en entendais tellement de bien que j'attendais vraiment beaucoup de Cinder. Je n'ai pas été déçue du tout, c'était exactement ce que j'avais imaginé: une romance science-fiction jeunesse plutôt originale et bien écrite. 

Comme la couverture et le titre le laisse présager, l'histoire est en quelque sorte une version revisitée et futuriste de Cendrillon. J'ai trouvé très chouettes toutes les petites anecdotes que l'on retrouve au fur et à mesure de la lecture, je les recherchais même et je me sentais retourner en enfance en repensant à ce dessin animé qu'on à tous vu des dizaines de fois. 
Cinder est une cyborg, c'est à dire une humaine qui a subit des greffes de parties mécaniques. Elle a été adoptée par sa méchante belle-mère qui la traite comme une moins que rien. Tout comme Cendrillon elle à deux sœurs, mais dans cette version, l'une d'elle est gentille et attachante: elle s'appelle Peony. On retrouve un prince charmant, un bal au palais, une vielle voiture orange qui nous ferais bien penser à une citrouille et d'autres détails encore que je vous laisse découvrir...

L'univers est quant à lui totalement différent, après une quatrième guerre mondiale, le monde essaye de se remettre d'une grosse pandémie. La léthumose tue chaque jour plus de monde et aucun remède n'est trouvé. Tout cela ajouté à la menace de guerre de la reine de la Lune, une femme qui veut dominer le monde et qui en plus déteste les miroirs ("Oh mon beau miroir, dit moi qui est la plus belle"). Si vous voulez savoir pourquoi, il ne vous reste qu'à lire le roman ;) 

 L'écriture est particulièrement addictive, je n'ai donc pas pu relever grand chose du style à part qu'il est fluide et se laisse lire très facilement. Je me suis très vite attachée aux personnages: Cinder, Peony et même le prince Kai à un coté attirant, ainsi qu'à Iko -droïde et amie de Cinder- qui m'a bien fait rire. 

C'est donc un très bon roman jeunesse dans son genre, original aussi qui mérite sa bonne réputation. Il aurait pu être un coup de cœur si je n'avais pas deviné dès le premier indice de l'auteur, une grosse révélation qui vient à la fin. Ces indices, semés tout le long du roman, sont vraiment trop flagrants surtout pour quelqu'un qui à l'habitude de lire ce genre. Même si cela n'a en rien  gêné ma lecture, c'est très dommage que l'intrigue ne soit pas plus complexe. 
Je continue de suite avec le tome 2: Scarlet
Excellente lecture, presque coup de cœur

5 commentaires:

  1. J'entends beaucoup de bien de cette saga partout :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le style jeunesse le premier tome est très sympa, là je suis dans le tome 2 :D

      Supprimer
  2. Tu connais mon avis sur ce roman XD Mais contente qu'il t'aie plu :)

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi j'ai adoré cette réécriture de conte totalement originale et le personnage de Cinder ! Tu as lu la suite ?

    Si tu veux aller voir mon avis : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/06/cinder-marissa-meyer_15.html

    Mélanie

    RépondreSupprimer