Dernières chroniques

                          

15/11/2015

U4: Jules de Carole Trébor

Tout d'abord je remercie les éditions Syros et Nathan, ainsi que Babelio qui m'ont envoyé ce livre lors de l'opération Masse Critique.
U4 est une série française de 4 romans à lire dans l'ordre que l'on veut. Chaque tome est écrit par un auteur différent et raconte l'histoire de 4 personnages qui vont être réunis pour une même cause: sauver l'humanité d'un virus.
 Vous pouvez retrouver ma chronique de Koridwen ici
______________________
Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?
Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n'a pas de nouvelles de ses parents. Le spectacle qu'il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Pour affronter l'extérieur, Jules redevient le guerrier impavide qu'il était dans le jeu. Il va alors secourir une petite fille qui a mystérieusement échappé au virus et qu'il décide de prendre sous son aile. Son seul espoir : le rendez-vous fixé par Warriors of Times.

Le personnage de Koridwen m'avait beaucoup déplu dans sa version écrite par Yves Grevet et je n'avait pas beaucoup accroché au roman et à l'écriture qui m'avait parue hachée. Je partais donc dans ma lecture de Jules avec un a priori, surtout que c'est le moins bien noté de la saga U4. Et pourtant! J'ai été très surprise dès le début de ma lecture! L'écriture de Carole Trébor m'a paru beaucoup plus fluide et agréable à lire, pas hachée du tout, ce qui m'a permis d'être plongée dans l'histoire plus facilement qu'avec Koridwen.

Le personnage de Jules est, selon moi, plus naturel et ses réactions plus réalistes. C'est un adolescent un peu rond qui n'a pas beaucoup confiance en lui, il se retrouve seul et décide d'affronter les dangers malgré ses peurs. Il est parfois un peu mou niveau caractère, il n'a pas ce qu'il faut pour être meneur mais il a beaucoup de cœur et il a su toucher le mien... Surtout quand il trouve Alicia, une petite fille qui n'aurait pas du survivre au virus et qu'il décide de la protéger quoi qu'il arrive.

Jules et Koridwen sont amenés à beaucoup se croiser dans cette histoire, ce qui fait que plusieurs scènes sont en communs et donc en double. Malgré ça j'ai eu l'impression de les découvrir sous un autre jour, Jules est plus sociable que Koridwen, plus empathique et s'intéresse à l'histoire des autres, à ce qu'ils ressentent. On en apprend donc bien plus sur la colonie qu'ils ont formé, sur leur organisation, leur but,... et sur chaque personnage que l'on rencontre.  C'est d'ailleurs très intéressant de découvrir comment ils arrivent à survivre, on en vient à se demander, tout comme Jules, si ça ne nous changerait pas de vivre une chose pareille, si on s'améliorerait ou si on deviendrait un monstre. Quelles sont les limites de la survie? Tuer ou être tué? Jules se questionne beaucoup et nous entraîne nous aussi à réfléchir et j'ai adoré ce point.

L'histoire en elle même est toujours la même, très basique: un virus à décimé la population, le monde tourne mal et les survivants s'entretuent. Le rythme est soutenu, il se passe toujours quelque chose même si pour ce tome j'ai été moins surprise parce que je connaissais l'évolution de certains évènements (j'aurais du lire celui-ci avant Koridwen...), ça ma moins tenu en haleine mais la lecture à été agréable. J'attendais le dénouement qui est différent de celui de Koridwen, et je suis un peu mitigée sur la fin qui pourrais nous laisser entrevoir une suite, mais j'avais peur que ça soit trop affreux donc j'en suis plutôt contente.

En conclusion, une très bonne lecture qui aurait pu être encore meilleure si j'avais commencé par ce tome et non par Koridwen. Une écriture qui me correspond mieux, plus fluide et peut être moins sombre que celle de Yves Grevet. En fait, j'ai presque envie de lire les deux autres, surtout Stéphane parce qu'ils apparaissent peu et que leur histoire devrait nous en apprendre plus sur le virus...

Je me rend encore plus compte de la difficulté de réalisation de ce projet. La coordination entre les évènements mais aussi la cohésion entre les différents personnages, leurs impressions des autres,... Cela a du demander énormément de travail et de collaboration entre les auteurs ainsi qu'aux maisons d'éditions qui se sont également associées et je les félicite vraiment!
Très bonne lecture

http://mutietseslivres.com/2015/10/01/challenge-jeunesse-young-adult-5/http://mon-irreel.blogspot.com/2015/10/challenge-des-52-semaines-theme-sfff.htmlhttp://mon-irreel.blogspot.com/2015/01/challenge-abc-de-limaginaire-2015.html
6/20                            4/156                           17/26

4 commentaires:

  1. J'ai lu Kworiden ( tout comme toi) et je pensais lire Jules après ! Je pense le faire, vu ton avis positif :) J'espère accrocher :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu avais aimé Koridwen? Moi j'avais vraiment du mal avec elle...
      J'espère que tu aimeras Jules alors, mais comme je l'ai dit, il y a pas mal de scènes en commun et donc moins de suspens. Si tu prends ça en compte ça devrait te plaire ;)

      Supprimer
  2. Bonjour,

    J'ai découvert ton blog avec ton article sur Koridwen et depuis je passe régulièrement.

    Je suis surprise par ton avis sur les deux romans, Jules et Koridwen, nous avons un ressenti exactement inverse ! J'ai trouvé Koridwen attachante et j'ai adoré son indépendante, sa force et sa débrouillardise. A l'inverse, j'ai trouvé que Jules subissait un peu sa vie dans la communauté et je ne l'ai pas trouvé très volontaire. Même si comme toi j'ai aimé sa douceur et son empathie.

    Est-ce que tu vas lire les autres tomes maintenant que la Masse Critique est passée ?

    A très vite,
    Phinette (http://leclubdesnatifsdupremieravril.blogspot.fr/)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai remarqué que les avis sont tous différents pour chaque personne et pour chaque tome. On vit l'expérience U4 à notre manière en fait. D'ailleurs beaucoup plus de gens ont aimé Koridwen et pas trop Jules, mais le style d'écriture ne m'avait pas plus non plus alors qu'ici la fluidité m'a peut être permis d'apprécier plus la lecture...
      J'irais faire un tour sur ton blog ;)

      Supprimer