Dernières chroniques

                          

03/03/2017

Rien à Battre! de Tommy Jaud

" Devons-nous vraiment surveiller constamment notre poids, ranger et aménager notre logis comme il faut et être en permanence écologiquement corrects? Progresser professionnellement, avoir une opinion sur tout et profiter de sortir dès qu'il fait beau? Manger toujours sainement, avoir une vie sociale très active et afficher tous les prétendus signes de réussite? Et si on n'y arrive pas, ou exceptionnellement seulement, devons-nous nous sentir nuls ou coupables?
"Non", répond l'auteur de bestsellers américain Sean Brummel, alias Tommy Jaud. "Rien à battre" de tout cela. On meurt non pas parce qu'on manque de lumière. On meurt car on ne sait plus s'amuser. "

J'ai lu ce bouquin dans le cadre d'un partenariat avec les maisons d'édition Favre, que je remercie d'ailleurs, sur le site de Babelio. Si j'ai choisi de lire "Rien à battre" c'est justement parce que je suis quelqu'un de trop perfectionniste, je veux toujours tout faire parfaitement et je ne suis jamais satisfaite, je veux toujours faire plus et mieux. Parfois, tu réalises que malgré tous les efforts intenses, un échec peut survenir et c'est là que le doute s'installe "Qu'ai-je fait de travers? C'est ma faute!" la mauvaise conscience s'active de plus belle et te rend malade chaque jour un peu plus. 

Si vous êtes comme moi, je vous conseille vivement de lire "Rien à battre", ne serait-ce que pour passer un bon moment et rigoler un peu. 
Ce roman ne va pas vous donner des conseils pour prendre votre vie en main ou pour être heureux, ici Tommy Jaud nous raconte des anecdotes sur sa manière de voir la vie depuis que sont dicton préfèré est RAB (rien à battre), il nous ouvre les yeux toujours avec beaucoup d'humour et très souvent dans l'exagération. Il ne faut bien sûr, pas prendre tout ce qu'il dit au pied de la lettre, je ne suis d'ailleurs pas d'accord sur tout, mais beaucoup de choses sont incroyablement vraies.
On réalise à quel point le monde dans lequel on vit nous pousse à toujours vouloir contrôler plus notre vie, que ce soit au niveau de la santé, de l'alimentation (ce que je vois souvent en tant que diététicienne), du sport, du travail, à la maison, en tant que parents,... Au point que notre mauvaise conscience est sans cesse en train de nous rappeler que ce qu'on fait ou ne fait pas n'est pas bien. Mais pourquoi devrait-on on suivre ces normes qu'on nous dicte, ce sur-contrôle nous rend t'il heureux? Car au final, nous ne profitons pas assez des choses/personnes que l'on aime et qui sait de quoi sera fait demain?

 Pour moi, le message de ce livre est bien clair: rien à battre de ce qu'il faut faire, dire où penser! Il suffit de s'accepter tel que l'on est et de lâcher prise. Plus facile à dire qu'à faire c'est certain! Je ne sais pas si je pourrais un jour tout envoyer balader comme lui mais je pense que cette lecture m'aura aidé à ouvrir les yeux et à lancer la machine pour laisser moins de place à ce monstre de mauvaise conscience qui m’oppresse sans arrêt.

Peut-être être que rien à battre bouleversera votre vie ou peut-être qu'il vous énervera (il faut de l'humour pour ne pas mal prendre certaines critiques sur les comportements actuellement à la mode comme l'excès de sport, le véganisme,...)  Moi il m'aura bien fait rire et parfois émue par son honnêteté. Je vais d'ailleurs le conseiller dans mon entourage et pourquoi pas à certains de mes patients...
 Très bonne lecture, à lire absolument!

1 commentaire:

  1. Une saine lecture, en effet! Je l'ai lu en début d'année, et j'y repense de temps en temps: on a toujours une petite urgence à liquider, un "démon du devoir" à nourrir. Qu'il fasse régime!
    Bonne journée à vous.

    RépondreSupprimer