Dernières chroniques

                          

18/01/2015

L'erreur de Toborel de Emmanuelle Amadis


Deux forces s’affrontent. L’une cherche une arme, l’autre fait son possible pour qu’elle ne la trouve jamais. Mais quand elles se défient à l’échelle cosmique depuis des générations, il y a forcément des dommages collatéraux.
Ayame est la première de sa planète à assister à l’un de leur combat aérien, elle se trouvait au mauvais moment, elle devient, pour un temps, la protectrice d’Yvon.
Conscient que leur guerre aura des conséquences dramatiques sur sa planète, Yvon lui propose de la sauver, mais la jeune femme refuse de se déraciner. Pourtant, quand sa planète est envahie, asservie, elle commence à regretter son choix, et c’est presque morte qu’Yvon la retrouve lorsqu’il vient lui faire ses adieux.
Ayame l’a sauvé, il ne peut pas en faire moins. Alors il l’arrache à son monde pour lui offrir une chance de survivre. Mais comment réagira-t-elle à son réveil quand elle comprendra qu’aucun retour chez elle n’est possible ?
Pourra-t-elle s’adapter à sa vie ? S’adapter à lui ?
Il n’a pas agi sur un coup de tête, mais sur un coup de cœur, et s’il ne sait pas encore quelles épreuves il devra surmonter, il sent qu’Ayame mérite qu’il se batte pour elle.

J'ai découvert ce livre par hasard en cherchant sur Amazon, je ne connaissais ni l'auteure française, ni la maison d'édition mais la couverture magnifique à tout de suite attiré mon attention. C'est la 4ème de couverture qui a finit par me convaincre: romance sur fond de science-fiction, pourquoi pas essayer? C'est donc dans l'inconnu que je me suis lancée pour cette lecture et c'est émerveillée que je ressors d'avoir découvert la plume délicate d'Emmanuelle Amadis!

J'ai toujours eu peur de lire de la science-fiction, peur que ce soit trop complexe pour moi: trop de détails sur des technologies extravagantes, sur des civilisations étrange,... Mais ici pas du tout, il y juste ce qu'il faut de description pour comprendre et imaginer l'univers dans lequel on évolue, ce qui rend le livre très simple et agréable à lire. De plus, l'auteur a une écriture plutôt fluide, sans pour autant être banale, mais avec des phrases très bien tournée et un vocabulaire particulièrement riche.

Je ne sais pas comment expliquer l'effet que cette lecture m'a fait mais je vais essayer. Ce n'est pas une histoire addictive, je pouvais donc refermer le livre et le reprendre quand je voulais sans y penser continuellement. Pour une fois, je vois cela comme une qualité car ça m'a permis de ralentir mon rythme de lecture afin de le "déguster", d'apprécier chaque mot, chaque phrase, chaque instant de l'histoire de manière plus profonde. Quand j'ouvrais le livre, j'avais l'impression de quitter le monde réel, de m'enfermer dans un cocon douillet et chaud. Mais peut-on qualifier une lecture de "confortable"? C'est le seul mot qui me vient à l'esprit en tout cas, un mot qui revient d'ailleurs souvent dans l'histoire ;)
" -C'était vraiment indispensable? demanda sévèrement Daron.
- Doublement irrésistible, avoua Yvon sans aucun remords. Ayame est particulièrement confortable, confia-t-il un peu embarrassé.
- Confortable! s'écria la jeune femme. Je suis con-for-ta-ble! Un vieux pull. Une vieille couverture. Une paire de chaussons, fulmina-t-elle. Ça ce sont des choses confortables. Je ne suis pas une chose, tu ne peux pas me qualifier de "confortable", ragea-t-elle.
Alors qu'Yvon se creusait la tête pour comprendre ce qui clochait, Daron, visiblement plus perspicace intervint. 
- C'est un compliment! Le plus beau qu'un Hamrain puisse te faire, déclara-t-il."
J'ai tout de même eu un petit décrochage vers le dernier tiers du livre, l'histoire se déroulant sur des années, j'ai trouvé certains moments un peu longs et j'ai eu du mal à reprendre quand l'histoire change du tout au tout mais je me suis vite reprise et j'ai de nouveau ressentit pareil qu'au départ.
La fin est parfaite, j'ai vraiment adoré. En fait l'histoire en elle même n'est pas pleine de suspens, je savais plus ou moins comment allaient tourner les choses mais j'étais justement heureuse que cela se passe ainsi parce que c'était ce que je voulais.

Je suis très satisfaite de cette lecture, une très belle découverte de l'auteur, j'ai bien envie de lire ses autres bouquins et aussi de suivre les éditions Sharon Kena. Je ne conseillerais pas ce livre à des fans de science-fiction mais plutôt à ceux qui aiment des romances légères sur fond imaginaire, ainsi qu'a ceux qui aiment une écriture riche mais fluide et prendre leur temps dans une lecture. 

Excellente lecture

Note: 17/20


2/26

4 commentaires:

  1. C'est vrai que la couverture est très belle. Très belle chronique aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Salhuna ! J'espère donner envie de le lire à de nombreuses personnes. Je l'ai ajouté sur livraddict, il n'y était pas encore.

      Supprimer
  2. Un grand merci pour cette critique. Surtout pour le "j'avais l'impression de quitter ce monde" parce que c'était l'effet recherché et que j'ai toujours peur de ne pas parvenir à offrir un petit moment à rêvasser sans prise de tête ;-)
    Bonne lecture avec ton challenge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'effet était très bien réussi en tout cas. Continuez à nous faire rêver comme ça!
      Merci d'être passé voir mon avis.

      Supprimer